• Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants de Terry Pratchett

     

    Résumé : Vous connaissez l'histoire du joueur de flûte de Hamelin ?

    Les rats avaient envahi la ville, les habitants se désespéraient ; un joueur de flûte vint les sauver, qui ensorcela les rats au son de son instrument et les fit quitter la ville derrière lui pour les noyer dans la rivière. Imaginez maintenant des rats intelligents qui soient de mèche avec le joueur de flûte... et pilotés par le roi de l'arnaque soi-même, le fabuleux Maurice, le chat de tous les chats.

    Ça, c'est une combine qui peut rapporter gros. Jusqu'au jour où la fine équipe s'attaque au bourg de Bad Igoince où l'attendent le mystère, la terreur et le Mal.

     

     

    J’adore Pratchett, j’adore les contes détournés (je pense même que ça doit être ce que j’aime le plus en littérature) … Et pourtant, je ne peux pas dire que ce livre-là fera partie de mon panthéon livresque personnel.

     

    Pourtant ça partait plutôt bien, un chat et des rats qui n’auraient pas dû s’approcher autant de l’Université de l’Invisible et qui se retrouvent avec une conscience et la capacité de parler… Tout ce beau monde s’associe avec un joueur de flute pour se lancer dans l’arnaque à l’invasion de rat… Forcément, fallait que ça finisse par tourner mal.

    Alors, oui, les personnages sont géniaux, le joueur de flute, Maurice, les rats et même Malicia, fille du maire de Bad Igoince qui est totalement à côté de la plaque et pourtant, je n’ai pas réussi à accrocher totalement à l’histoire. Peut-être parce que pour une fois, Pratchett n’a pas réussi à me surprendre (peut-être que j’en sais trop sur les rats mais quand même, je suis pas une spécialiste non plus…).

    Pour un livre étant plutôt destiné à un public jeune je l’ai trouvé bien sombre et un peu tristounet sur les bords. Bon, après, il faut bien reconnaître que Le Joueur de flûte de Hamelin n’est pas le conte le plus folichon de la littérature mais retravaillé par Pratchett, je m’attendais à plus de potentiel.

    Après, cela reste évidemment un très bon livre mais qui n’arrive pas à la cheville de Mécomptes de fées de Pratchett aussi…

     

     


    votre commentaire
  • Inferno de Dan Brown

     

    Résumé : Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon décide de s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé, créé par un éminent scientifique qui a consacré sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour «Inferno», le grand poème épique de Dante. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna font tout pour retrouver l'ultime création du scientifique, véritable bombe à retardement, dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

     

     

    Autant l’avouer d’entrée de jeu, mon objectivité est totalement compromise, je suis fan de Dan Brown, et totalement amoureuse de Robert Langdon donc…

     

    Ce livre est le 4ème Langdon que je lis et je me demande s’il n’est pas mon préféré (j’hésite encore, le DaVinci Code, quand même…).

    Dans cet opus, on retrouve Robert Langdon mais il n’est pas au mieux de sa forme, et comme d’habitude, il se retrouve victime des évènements sans avoir rien demandé à personne. Et comme toujours son formidable esprit nous entraine dans des énigmes passionnantes. Quand je lis un livre, je suis toujours déçue quand il se dévoile trop vite et trop facilement…Et bien là, aucun risque d’être déçu !

    Certes Dan Brown est un habitué des retournements de situations où il s’avère que le personnage qu’on commençait à bien apprécier s’avère être pas si gentil que ça… Mais là ! ça se retourne tellement qu’on en vient à ne plus savoir à qui se fier (en dehors de Robert, il ne faut pas exagérer quand même !!! Même avec sa mémoire défaillante, on ne va pas se mettre à douter de lui !!!)

    Je trouve aussi que dans ce livre, on va vraiment plus loin dans la psychologie des personnages secondaires, dans leur motivation, dans leur histoire. Tout ce qui peut expliquer qu’ils en soient arrivés à ce point de leur existence… Au point que même le « méchant » nous en devient sympathique même si on ne peut que trembler devant le potentiel de destruction de son projet… Oui mais si on se trompait sur son projet ?

    Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre, d’autant plus si vous avez vu le film parce que la fin du livre est TOTALEMENT différente et donne un éclairage complètement différent sur le personnage de Zobrist, de son « œuvre » et de son complice…

    Parce que… « Ici et en ce jour, le monde fut changé. »


    votre commentaire
  • L'histoire sans fin de Michael Ende

     

    Résumé : Bastian, un garçon de dix ans, déroba un jour un livre ancien qui le fascinait et se réfugia au grenier pour le lire. Un livre pas comme les autres...Il y était question d'un pays fantastique où vivaient une toute petite impératrice, des elfes, des monstres, un garçon à la peau verte...Un pays menacé de mort et rongé par un mal étrange. Et voilà que Bastian, irrésistiblement entrait dans l'histoire, une histoire fantastique qui recommençait avec lui, L'Histoire sans fin...

     

     

    J'ai lu ce livre en étant déjà adulte et je n'arrive pas à décider si c'était pour le mieux ou pas. Certes, en tant qu'enfant, il y a forcément quelques incompréhensions et peut-être des choses qui peuvent passer par-dessus la tête d'un jeune lecteur. D'un autre côté, ce livre est totalement dans la lignée des contes fondateurs, de ceux qui aident l'enfant à se construire et même si certaines choses lui échappent, ce n'est pas un livre dont on ressort totalement indemne.

     

    Dans un MOOC sur la littérature fantastique, une prof avait dit que l'auteur n'aimait pas l'adaptation du livre en film car il manquait de profondeur et c'est effectivement le cas. Si vous ne connaissez L'histoire sans fin que par sa version film, vous serez surpris de savoir qu'il vous manque la moitié de l'histoire (il me semble que le deuxième film rattrape un peu les choses mais on perd l'unité de l'histoire et ce qui la rend si particulière).

     

    Que dire de plus sinon que l'histoire est géniale, que l'écriture est magique et que les personnages sont touchants et très attachants. C'est un livre qu'il est plus que difficile de laisser de côté et chaque pause est une torture jusqu'à ce qu'on puisse reprendre la lecture. Peut importe d'avoir vu le film et de savoir (un peu) comment cela va se finir, comment ne pas trembler pour Bastien, Ateju, la Petite Impératrice et Fantasia dans son intégralité ?

     

    Ce livre est magique quand on en est le lecteur parce qui n'a pas rêvé d'être à la place de Bastien ? Qui n'a jamais voulu que le livre devienne réel au point d'y participer... Qui ne s'est jamais demandé ce que deviennent les personnages une fois que le livre est fermé ?

     

    Un livre coup de cœur, sans aucun doute, un livre qui parlera à l'enfant qui est encore en vous et à l'adulte aussi...

     

     


    votre commentaire
  • Elle & Lui de Marc Levy

     Résumé : Elle est actrice. Lui, écrivain. Elle s'appelle Mia. Lui, Paul. Elle est anglaise. Lui, américain. Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais. Elle a beaucoup de succès. Lui, pas vraiment. Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas. Elle se sent seule. Lui aussi. Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses. Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

     

     

     

     L'avantage quand on lit un Marc Levy c'est qu'on sait à qui s'attendre. Une femme, un homme, l'amour, des complications et une happy end ! D'ailleurs, c'est pour ça qu'on lit ce genre de littérature... Et il faut bien reconnaître que ce livre tient bien ses engagements mais MIEUX ENCORE !

     

    Comme beaucoup d'autres (je pense), j'ai commencé à lire du Marc Levy par Et si c'était vrai, et dans Elle & Lui, quel bonheur d'avoir des nouvelles de Lauren et Arthur !!! Quel bonheur de retrouver Paul, cet ami d'Arthur un peu barré et qui les a tant aidé et sans qui l'histoire n'aurait pas été aussi belle. Mais laissons de côté Lauren et Arthur...

    Dans ce livre donc, nous retrouvons Paul en exil a Paris et encombré dans une vie sentimentale que compliquée (comment pourrait-il en être autrement?).

    J'ai adoré ce livre, le personnage de Paul donne une dimension à la fois drôle et complexe à l'histoire. D'un côté c'est un clown mais au fond, il cache bien des sentiments. Et même si dans ce genre de littérature, on peut prédire assez facilement ce qui va se passer, j'avoue avoir été surprise par un des rebondissements de l'intrigue.

     

    Si vous avez envie de hauts faits de chevalerie, d'intrigue policière et de violence, oui passez votre chemin. Si vous avez envie de passer un moment tranquille et agréable dans un petit cocon de douceur, il est fort probable que vous ayez trouver le livre idéal.


    votre commentaire
  • Le baiser de Caïn de John Connolly

     

     Résumé : Fief du Ku Klux Klan, la Caroline du Sud n'en finit pas de panser les plaies de son passé esclavagiste. Quand un jeune Noir, accusé d'avoir assassiné la fille du plus grand propriétaire de la région, demande au détective Charlie Parker de réunir les preuves de son innocence, celui-ci sait ce qu'il risque en enquêtant sur les terres de l'organisation raciste. D'autant que la communauté noire n'est pas loin d'approuver un crime qui pourrait venger des décennies d'humiliation, de souffrance et de lynchage organisés. Pris au piège d'une guerre sauvage où descendants d'esclaves et fils des maîtres n'en finissent plus de s'entredéchirer, Charlie Parker découvrira combien il est difficile de survivre entre chiens et loups…

     

     

     

    Quand j’ai fini ce livre, je l’ai rangé direct dans la catégorie de livres qui vous donne une belle claque ! J’avais déjà lu un Connolly mais c’était il y a bien longtemps (fin collège je pense), et quand j’y pense c’était aussi un livre assez dur alors qu’il est parfois considéré comme un livre jeunesse (Le livre des choses perdues, il parait qu’il existe deux éditions, avec le même texte mais une à destination des enfants une autre à destination des adultes…)

    Donc, pour en revenir au Baiser de Caïn, c’est un livre qui ne peut pas laisser indifférent, je ne saurai pas dire si j’ai aimé ou pas ce livre mais ce qui est sûr, c’est que je ne suis pas prête de l’oublier. C’est une histoire très dure et très violente mais incroyablement bien écrite. C’est presque à se demander comment on peut aimer lire ça, parce que d’un côté c’est terrible mais de l’autre, l’auteur a un talent incroyable !

    J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que s’il y a des personnages qui sont clairement mauvais, on n’a par contre pas de personnages « parfaits », les « gentils » ont aussi leur faiblesse, leur faille et leur passé pas toujours très correct…

     

    Est-ce que je relirai du Connolly ? Bah déjà je relirai le Livre des choses perdues, je voudrai voir ce que ça donne avec un regard adulte mais ça ne sera surement pas pour de suite parce que je pense pas qu’on puisse enchainer les livres aussi intenses… Ce genre de livre que vous avez envie de poser parce que c’est trop horrible ce qui s’y passe mais que vous ne pouvez pas lâcher…


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique