• Inferno de Dan Brown

    Inferno de Dan Brown

     

    Résumé : Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l'hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n'a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D'où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon décide de s'enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu'il est en possession d'un message codé, créé par un éminent scientifique qui a consacré sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n'a d'égale que sa passion pour «Inferno», le grand poème épique de Dante. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna font tout pour retrouver l'ultime création du scientifique, véritable bombe à retardement, dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire.

     

     

    Autant l’avouer d’entrée de jeu, mon objectivité est totalement compromise, je suis fan de Dan Brown, et totalement amoureuse de Robert Langdon donc…

     

    Ce livre est le 4ème Langdon que je lis et je me demande s’il n’est pas mon préféré (j’hésite encore, le DaVinci Code, quand même…).

    Dans cet opus, on retrouve Robert Langdon mais il n’est pas au mieux de sa forme, et comme d’habitude, il se retrouve victime des évènements sans avoir rien demandé à personne. Et comme toujours son formidable esprit nous entraine dans des énigmes passionnantes. Quand je lis un livre, je suis toujours déçue quand il se dévoile trop vite et trop facilement…Et bien là, aucun risque d’être déçu !

    Certes Dan Brown est un habitué des retournements de situations où il s’avère que le personnage qu’on commençait à bien apprécier s’avère être pas si gentil que ça… Mais là ! ça se retourne tellement qu’on en vient à ne plus savoir à qui se fier (en dehors de Robert, il ne faut pas exagérer quand même !!! Même avec sa mémoire défaillante, on ne va pas se mettre à douter de lui !!!)

    Je trouve aussi que dans ce livre, on va vraiment plus loin dans la psychologie des personnages secondaires, dans leur motivation, dans leur histoire. Tout ce qui peut expliquer qu’ils en soient arrivés à ce point de leur existence… Au point que même le « méchant » nous en devient sympathique même si on ne peut que trembler devant le potentiel de destruction de son projet… Oui mais si on se trompait sur son projet ?

    Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre, d’autant plus si vous avez vu le film parce que la fin du livre est TOTALEMENT différente et donne un éclairage complètement différent sur le personnage de Zobrist, de son « œuvre » et de son complice…

    Parce que… « Ici et en ce jour, le monde fut changé. »


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :