• La petite Mort, tome 2 de Davy Mourier

    La petite mort, tome 2 de Davy Mourier

    Résumé : L'école primaire se termine pour la Petite Mort qui entre maintenant au collège. Cet univers impitoyable où se mèlent amours, désillusions amicales, bazar hormonal, correspondant égyptien et licornes-sirènes.

    Et comme si cela ne suffisait pas, la famille Mort découvre qu'elle a ... un squelette dans son placard.

     

    ----------------------------------------

    On retrouve dans ce deuxième tome tout ce qui fait le charme du premier livre! Le cynisme remarquablement bien dosé, une histoire qui est à la fois, drôle, touchante et cruellement triste à ça manière.

    La Petite Mort rentre au collège et ... et comme pour tout le monde, ce n'est pas facile! Après la peine de cœur amoureuse, la Petite Mort découvre la peine de cœur amicale qui est tout aussi cruelle.

    Le Petite Mort et typiquement le genre de personnage que j'ai envie de prendre dans mes bras pour le rassurer, tout en sachant que vu les antécédents familiaux, ça aura sans doute du mal à bien se finir. Surtout avec la découverte du cadavre dans le placard... Surprise! Pépé Mort qui n'a pas voulu faucher son dernier humain et qui doit rester dans le placard comme punition! La Grant Tout (patron de la Mort) menace mais Pépé Mort refuse de se plier aux règles et de disparaitre après avec eu son nombre de fauche...

     

    Si la fin du premier livre était atroce, là, c'est encore pire. C'est pas de l'atroce horrible et glauque, c'est une tristesse mais une tristesse inévitable et qui arrive juste un peu trop tôt. Tout comme le premier tome, ne lisait pas ce livre si vous n'êtes pas fan de l'humour noir et que vous vivez mal les petites gouttes de tristesse qui ne sont pas forcément séchées par la suite de l'histoire... 


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :