• Tous les hommes sont mortels de Simone de Beauvoir

    Tous les hommes sont mortels de Simone de Beauvoir

    Résumé : Si l'on nous offrait l'immortalité sur la terre, qui est-ce qui accepterait ce triste présent ? demande Jean-Jacques Rousseau dans l’Émile. Ce livre est l'histoire d'un homme qui a accepté.

    Raymond Fosca, un prince toscan vivant au xiiie siècle, se voit un jour proposer l'immortalité s'il laisse la vie sauve à un pauvre hère. Homme ambitieux, il boit sans hésitation l'élixir qu'on lui offre et traverse les siècles, rencontrant toutes les grandes figures de l'Histoire jusqu'à l'époque contemporaine

     

     

    -------------------------------------------------------------------------------------------

    J'ai lu ce livre dans le cadre d'un "club" de lecture et franchement, en temps normal, je ne serais jamais allé vers ce livre. Je connaissais Simone de Beauvoir de réputation, évidemment mais ce n'était pas un auteur qui me faisait envie.

    Et bien, j'aurai eu sacrément tort de passer à côté de ce livre!

    Ce roman est une vraie petite merveille!

    Au-delà de l'histoire romanesque d'un homme qui ne peut pas mourir, c'est toute l'existence humaine qui est remis en question. Que vaut une vie? Pourquoi se battre puisque tout est éphémère? Détruire ou construire?

    Le personnage de Fosca se rend compte petit à petit qu'il n'a pas forcément fait un choix judicieux. Il voulait plus de temps pour mener à bien ses projets pour sa ville mais il se retrouve avec trop de temps. En se rendant compte que rien ne dure, il comprend que son combat sera vain et n'aura jamais de fin alors que pour un homme normal, le combat en vaut la peine puisqu'un jour il prendra fin...

    Fosca en devient détestable parfois mais on a vite pitié de lui. Quel drame de vivre 1000 ans, de voir disparaître les gens qu'on aime, de savoir que les nouveaux venus dans une vie seront bien vite gommés et qu'il faudra tout recommencer...

    Ce livre m'a émue, beaucoup plus que je ne m'y attendais, je ne pouvais plus le lâcher, j'avais besoin de savoir... Tout en sachant déjà au fond puisqu'en refusant de mourir, la vie de Fosca en devenait presque prévisible... Les actions non, mais au final, il reste et les autres partent.

     

    Ce que j'ai moins apprécié dans le livre ce sont deux "détails", le premier, parfois des personnages apparaissent, on ne sait d'où, on ne sait qui ils sont, Fosca nous balance leur prénom et à nous de comprendre qui ils sont et pourquoi ils sont là, deuxième détails, j'aurai aimé un peu plus de repère temporel au cours du roman. On connait la date de naissance de Fosca, et certains événements nous permettent de situer l'action mais j'aurai bien aimé avec quelques dates parfois pour mieux m'y retrouver. Et d'un autre côté, je comprends pourquoi l'auteur a écrit de la sorte (enfin, je crois le comprendre, je vais vous parler de mon ressenti, ça se trouve je me trompe complètement...) Bref! Fosca est perdu dans son temps et dans le temps en général, il coule autour de lui mais pas sur lui, les visages apparaissent et disparaissent tout au long de son existence et il ne peut pas s'accrocher à tous. J'ai l'impression qu'en lisant, on est parfois aussi perdu que lui, dans les gens, dans le temps...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :